mardi 19 avril 2011

Extrait - Poujade et l'anti-racisme

Vous allez être redirigé vers le nouveau site dans 10 secondes, ne fermez pas la page !


Redirection en htm
Pierre Poujade est le fondateur d’un mouvement populiste, l’UDCA, qui eut un franc succès durant la quatrième république. Représentant les artisans et commerçants, il obtint même plusieurs dizaines de députés, se positionnant politiquement non à gauche ou à droite mais « sur les marches » pour citer ce tribun qu'était Poujade.

Dans L’Histoire sans masque, Pierre Poujade nous raconte son parcours professionnel le conduisant du syndicat à la politique jusqu’à l’écologie. Fort en gueule, véritable personnalité comme on n’en fait malheureusement plus, on le désigne encore aujourd’hui avec la grimace au coin du visage. Le poujadisme est une insulte. Pierre Poujade se défend d'une telle attaque dans ce passage forcément pertinent lorsqu'une société tend à réduire les sons de cloches aux tintements d'une seule, la plus grosse forcément.



« Mais tellement de baveux, par la plume ou la parole, s’appliquèrent à me faire une réputation de fasciste ! Avez-vous oublié le Poujadolf, les attaques du M.R.A.P. et des ligues anti-racistes ? En effet, il y eut toujours dans les réactions du peuple exaspéré, de par son tempérament gaulois, une tentation de révolte habilement récupérée par des groupes d’intérêts qui n’étaient pas les miens. Or le rôle d’un chef n’est pas de suivre la foule mais de la guider et, pour mieux la défendre, de l’empêcher de se laisser manipuler par de mauvais conseillers. C’est ce que je m’efforçai de faire tout au long de ma longue route d’entraîneur passionné mais toujours lucide. Contre le régime ou contre ses représentants, je dépassais souvent la ligne jaune mais jamais trop loin pour éviter le non-retour. ».

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Laissez donc un commentaire